Accueil du site > Urbanisme et travaux > Etude d’impact de la ZAC (...)

Etude d’impact de la ZAC multi sites

Contenu de la page : Etude d’impact de la ZAC multi sites

Document obligatoire et officiel du dossier de création de la ZAC, l’étude d’impact constitue également un inventaire particulièrement fouillé et intéressant de notre commune notamment au niveau environnemental.
Un inventaire précis de la situation actuelle.
La Houltais est constituée principalement d’espaces de grandes cultures largement artificialisés, avec cependant des éléments à préserver en lisière du site (haies, vallon, cours d’eau, mares). Le Placis Verdys est plus diversifié avec une alternance de cultures, de prairies, de friches et de zones boisées. Au niveau de l’habitat et des infrastructures, les deux secteurs de la ZAC se trouvent à proximité immédiate du bourg et éloignés de 500 à 900 m (10-15 mn à pied) des commerces et équipements publics. Le site de la Houltais est bien desservi par une route départementale, le secteur du Placis Verdys est plus enclavé. Enfin, aucun élément patrimonial ne semble concerné par cette ZAC.
Une mesure des impacts du projet sur l’environnement et la santé humaine débouchant sur des mesures de correction.
La réalisation de la ZAC va conduire à transformer des surfaces agricoles en zone d’habitat. Sans précautions initiales et mesures correctives efficaces, ces aménagements pourraient engendrer des impacts néfastes pour la flore, le paysage et la tranquillité des habitants. Ainsi les zones les plus sensibles (zones humides) seront écartées du périmètre de la ZAC, les haies seront conservées ou renforcées avec des essences locales et les eaux pluviales seront traitées par des dispositifs de rétention d’eau (noues, fossés…). Des liaisons douces (vélo, piétons) seront mises en place pour limiter l’impact de l’automobile et des traitements paysagers permettront de limiter la perception des bruits. A noter que la dimension de l’actuelle station d’épuration est suffisante pour absorber l’ensemble des besoins de la ZAC. Enfin, des participations financières seront demandées à l’aménageur pour financer les nouveaux équipements publics nécessaires à l’accueil des nouveaux habitants.

Une richesse ornithologique méconnue
Durant les travaux de l’étude d’impact près de 20 espèces protégées ont été inventoriées sur les 2 sites de la commune. Il s’agit essentiellement de passereaux fréquentant les haies, les parcs et les jardins (mésange bleue, mésange charbonnière, verdier d’Europe, moineau, pie, pouillot véloce, grimpereau des jardins, troglodyte mignon, mésange à longue queue…). Un bien bel inventaire.