Vers le zéro phyto

Contenu de la page : Vers le zéro phyto

 [1]

Soucieuse de protéger la qualité des ressources en eau, la commune de Romillé s’est engagée depuis plusieurs années, avec l’aide du syndicat du bassin versant du Meu, à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, notamment des herbicides. Dans le cadre d’une charte signée avec le syndicat de bassin versant, un plan de désherbage a été mis au point et seuls les espaces du cimetière et des terrains de foot font encore l’objet de traitements chimiques. Ce début de bonnes pratiques vaut aujourd’hui à la commune d’être classée au niveau 2 sur une échelle de 5 points.
La réglementation sur l’usage de certains produits (dans les espaces ouverts aux enfants notamment), nous amène à élaborer une nouvelle réflexion pour améliorer encore nos pratiques et réduire l’usage de produits toxiques pour l’environnement et la santé.

Qualité de l’eau

 [2]

L’objectif à terme est de proscrire totalement l’usage des produits de synthèse pour l’entretien des espaces communaux (démarche "zéro -phyto") ;

Pour atteindre cet objectif, un plan de gestion a été élaboré. Les espaces sont classés en fonction de leur situation, de leur fréquentation, afin de définir pour chacun le type et la fréquence d’entretien nécessaire. Cet outil permet à la fois une gestion plus écologique des espaces publics favorisant la biodiversité, et l’optimisation du temps passé par les personnels à l’entretien de ces espaces.

Plan de gestion differenciée des espaces verts (PDF-3.6 Mo)

Économie d’eau

 [3]

Vous pouvez faire baisser considérablement votre consommation d’eau en récupérant l’eau de pluie pour l’arrosage de votre jardin. Vous pouvez également garder l’eau du lavage des légumes pour l’arrosage des jardinières. En été, arrosez en fin de journée, lorsque les températures sont plus fraîches : cela minimise l’évaporation. Préférez les douches courtes aux bains et équipez vos chasses d’eau de systèmes à économie (double commande ou mise en place d’éco-plaquettes).

A noter

La commune invite l’ensemble de la population à proscrire l’usage de désherbants chimiques et à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement, par exemple en utilisant les feuilles mortes et les déchets de taille des arbustes, broyés, en paillis au pied des plantations et sur les futures planches maraîchères.